25/04/2011

Les Cherpines, la réalité...

Le 15 mai, les citoyens genevois se prononceront sur le déclassement de la zone des Cherpines-Charrottons sur les Communes de Confignon et Plan-les-Ouates. Dans le cadre de cette votation importante, il est essentiel d'avoir une vision factuelle et pragmatique afin de se positionner en toute connaissance de cause.

Chaque jour sur mon blog un focus sur un point particulier de ce projet d'urbanisation.

 

1. La Plaine de l'Aire:

Le déclassement de 58 hectares des Cherpines-Charrottons, coincés entre une zone industrielle et une autoroute, équivaut à 13% des 450 hectares de l'ensemble de la Plaine de l'Aire. Un peu moins de la moitié de cette surface à déclasser est occupée par des agriculteurs, le reste par des habitations, des entreprises diverses comme des carosseries, un marbrier, un Garden-Center, etc.

Les 400 hectares restants de la Plaine de l'Aire qui sont notamment en zone agricole spéciale, donc prévus pour du maraîchage, peuvent tout à fait accueillir les exploitants agricoles à déplacer. Ceux-ci auront même la possibilité de produire plus et mieux. En effet, cette zone est pour l'instant sous-utilisée, voire mal exploitée. Il n'y a qu'à constater les gazonnières qui y fleurissent...

Dire que toute la Plaine de l'Aire sera bétonnée est FAUX !


14:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : cherpines, 15 mai, votations, plan-les-ouates | |  Facebook

Commentaires

"Dire que toute la Plaine de l'Aire sera bétonnée est FAUX !"

Bahh oui, quel sot voudrait prétendre que TOUTE la plaine sera bétonnée. Par contre, ce qui sera bétonné à l'occasion du déclassement, le sera de manière irréversible.

De plus, on nous rabache les oreilles que ce déclassement répond aux besoin de nouveau logements ... le hic, c'est que 2000 emplois sont prévu dans le projet d'aménagement, ce qui réduit d'autant le bilan de création de logement ...

Écrit par : Dji | 25/04/2011

Vous devriez quand même dire si vous êtes favorable ou non à cette votation.

Votre Parti est nouveau et tout le monde ne connaît pas ses prises de position.

Ici, vous dites simplement qu'il est faux de prétendre que toute la Plaine de l'Aire serait bétonnée par le déclassement envisagé. Mais sans dire si vous êtes favorable à celeui-ci.

Écrit par : André Baldini | 25/04/2011

Les vert'libéraux genevois recommandent de voter OUI aux 5 objets en votation le 15 mai.

Écrit par : Laurent Seydoux | 25/04/2011

Cher Laurent Seydoux,
si vous souhaitez tenir un blog pragmatique et factuel alors
n'oubliez pas que la zone des Cherpines est bordée à l'est d'une grande zone villas et est limitée au nord par les bords de l'Aire (la rivière) qui est une zone d'habitat naturel en plein revitalisation.
Mentionner dès lors uniquement la ZIPLO et l'autoroute bordant les Cherpines me semble très réducteur et géométriquement carrément faux car un carré a 4 bords!

En ce qui concerne l'agriculture "spéciale" de l'autre coté de l'autoroute, qui semble vous réjouir, cela évoque en moi les tomates hors sol qui n'ont aucun gout. J'avoue avoir de la peine à suivre votre sensibilité "verte" mais je suis curieux de lire la suite. Si vous partager ma curiosité je vous invite à me suivre également: http://didierqueloz.blog.tdg.ch/

Écrit par : Didier Queloz | 25/04/2011

Les vert'libéraux genevois sont-ils favorables aux déclassements/expropriations des zones villas sur la rive droite, à l'exclusion des déclassements/expropriations des zones villas de la rive gauche ?

En d'autres termes sont-ils prêt à sacrifier les propriétaires des classes moyenne à aisée (selon la date d'acquisition de leur villa) en ne touchant pas aux riches propriétaires de villas opulentes ?

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/fd200a06-6f7b-11e0-babf-0c787ae5e63b/

Écrit par : CEDH | 25/04/2011

Les opposants n'ont jamais affirmé que toute la Plaine de l'Aire serait bétonnée. Notre site (www.plainedelaire.ch) montre clairement la zone mencaée.

- En revanche, ils ne croient pas une seconde que le bétonnage s'arrêtera miraculeusement à l'autouroute. En cas de décalssement, dans 5, 10 ou 15 ans, on reviendra avec exactement les mêmes arguments pour déclasser la suite...

- De plus, le chiffre de 400 ha est parfaitement fantaisiste (sur quoi repose-t-il ?). La carte suivante (http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&msa=0&msid=215141824145025787324.0004830a15e1d1e3b0ff4&ll=46.165685,6.094236&spn=0.025145,0.084543&z=14) montre que l'espace restant entre l'autoroute, la route de base, l'Aire et Lully fait environ 70 ha (en comparaison des 58 ha en rouge). Si l'on ajoute encore la petite zone au-delà de l'Aire jusqu'à la frontière française, on obtient au maximum 100 ha...

- Que faire pousser là du gazon soit une hérésie, je vous l'accorde, mais dire qu'il est facile d'y replacer les exploitants est faux. Nous avons eu l'occasion d'en discuter, le maire de Confignon (et accessoirement président de la Fondation des Zones agricoles spéciales) a dit au "Jardin des Charrotons" qu'il "n'y avait pas de miracle" et qu'un relogement là était impossible.

Écrit par : Julien Nicolet | 26/04/2011

Enfin un bon raisonnement!
Merci!
Amicalement
Ornella Grillet

Écrit par : Ornella Grillet | 26/04/2011

@Dji

Lors d'un déclassement il est impératif de laisser une partie non négligeable pour les emplois, sinon on crée
- une cité dortoir, sans vie
- un flux + important de pendulaires dans le sens "les Cherpines"->Genève tous les matins
- un flux de voitures dans le sens Cherpines->ailleurs pour les loisirs, les courses au supermarché ...

Cordialement

Écrit par : Philippe C | 26/04/2011

@ Julien Nicolet

La plaine de l'aire, se poursuit au delà de l'autoroute sous Certoux, traverse l'aire à côté de Lully et se poursuit jusqu'à Soral... soit environ 400ha.
source : serveur cartographique de l'Etat de Genève

@ Didier Queloz
C'est juste, la zone est bordé sur 500m par une zone villa "des Verjus" mais cette zone sera bordée par le déclassement en "zone de verdure" et au nord par l'aire qui sera préservée en raison de la renaturation et des distances aux cours d'eau légales à respecter.

Écrit par : Philippe C | 26/04/2011

@Philippe C: Je serais curieux de mieux connaître votre référence. De fait, la zone entre l'autoroute et l'Aire (c'est à dire précisément "sous Certoux") mesure env. 70 ha. Au-delà de la rivière, il y a encore une portion suisse relativement petite ! On pourrait ajouter la petite portion française de Norcier à St-Julien, mais cela n'aurait aucun sens politique.
Quant à Soral, je vous suggère d'y aller à vélo et vous vous rendrez compte que... cette commune n'est plus du tout dans la Plaine de l'Aire, vu qu'il y a une jolie montée pour y accéder !
Restons sérieux, si nous n'avons jamais affirmé que toute la Plaine de l'Aire serait bétonnée, les partisans du déclassement doivent honnêtement admettre qu'une portion importante de ce qui reste est menacée !

Écrit par : Julien Nicolet | 27/04/2011

@ Philippe C: Le raisonnement tout à fait pertinent de la mixité (emploi/logement) tient la route pour autant que l'on crée effectivement de la mixité ... dans le cas présent, la zone d'activité est clairement séparée et définie le long de l'autoroute, sur une profondeur d'environ 300 mètres, soit disant en guise d'écran anti-bruit ... à ce jour pourtant, il semble bien que l'on sache réaliser des murs anti-bruit d'environ 1 mètre d'épaisseur ...

Écrit par : Boris Calame | 28/04/2011

Les commentaires sont fermés.