26/04/2011

Les Cherpines, la réalité (2)...

Le 15 mai, les citoyens genevois se prononceront sur le déclassement de la zone des Cherpines-Charrottons sur les Communes de Confignon et Plan-les-Ouates. Dans le cadre de cette votation importante, il est essentiel d'avoir une vision factuelle et pragmatique afin de se positionner en toute connaissance de cause.

Chaque jour sur mon blog un focus sur un point particulier de ce projet d'urbanisation.

1. La Plaine de l'Aire:

Le déclassement de 58 hectares des Cherpines-Charrottons, coincés entre une zone industrielle, une autoroute, une zone villas et l'Aire équivaut à 13% des 450 hectares de l'ensemble de la Plaine de l'Aire qui s'étend au delà de Genève. Un peu moins de la moitié de cette surface à déclasser est occupée par des agriculteurs, le reste par des habitations, des entreprises diverses comme des carosseries, un marbrier, un Garden-Center, etc.

Les 400 hectares restants de la Plaine de l'Aire qui sont notamment en zone agricole spéciale, donc prévus pour du maraîchage, peuvent tout à fait accueillir les exploitants agricoles à déplacer. Ceux-ci auront même la possibilité de produire plus et mieux. En effet, cette zone est pour l'instant sous-utilisée, voire mal exploitée. Il n'y a qu'à constater les gazonnières qui y fleurissent...

Dire que toute la Plaine de l'Aire sera bétonnée est FAUX !

 

2. Les zones et leurs chiffres1:

45,4% du territoire de Genève sont en zone agricole,

24.8% en zone de lac, cours d'eau, de bois et forêts,

22.6% en zone à bâtir du logement, (dont 50% en zone villas, 5ème zone)

4.7% en zone industrielle, artisanale, aéroportuaire ou ferroviaire

2,5% en zone de verdure, de délassement ou sportive.

 

Les 58 hectares des Cherpines-Charrottons correspondent à 0.2% du territoire genevois pour plus de 6'000 habitants.

Dire que le déclassement des Cherpines met en péril la zone agricole est FAUX !

1) http://www.ge.ch/statistique/tel/domaines/02/02_02/T_02_0...

12:55 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cherpines, 15 mai, votations, plan-les-ouates | |  Facebook

Commentaires

Vous êtes pour ou contre ce déclassement, parce que n'est pas clair.

Écrit par : Sebastien | 26/04/2011

Il me semble que le propos est clairement en faveur du déclassement !

Écrit par : Damataire | 26/04/2011

Ce n'est pas dit clairement. On sait ce qui serait faux, on doit donc se douter que l'auteur est en faveur du déclassement, mais il ne le dit pas explicitement.

Si les Verts libéraux commencent par ce mode de communication boîteux et peu clair, c'est inquiétant. Le mot d'ordre doit être la principale chose à communiquer. Le reste, c'est pour expliquer le mot d'ordre.

Ici, il n'y a pas de mot d'ordre, mais que des explications. C'est tout à l'opposé de la manière de communiquer des partis qui ont du succès.

Écrit par : Sébastien | 27/04/2011

C'est bien de recadrer les projets via la réalité 2011(cf. l'occupation actuelle des terrains).

Écrit par : Denis | 27/04/2011

@ Sébastien
Vous l'aurez remarqué la communication sur ce sujet vient par thème et se construit par rapport à la complexité des enjeux. Dans une votation, il y a toujours un enjeu et il est important de comprendre également le contexte dans lequel se passe cette votation, car justement les partis usent et abusent de phrases chocs, de slogans inquiétants lorsqu'il y a du changement. C'est toujours plus facile de dénigrer que de proposer.
Il nous semblent plus constructif d'être réaliste, pragmatique et de dénoncer les abus pour bien démontrer que si nous disons OUI au déclassement des Cherpines c'est en connaissance de causes et en ayant mesuré de façon réaliste les enjeux des sacrifices consentis.

Écrit par : Laurent Seydoux | 27/04/2011

Le déclassement du secteur Cherpines-Charrottons ne répond pas aux exigences du plan directeur cantonal et au Projet d’agglomération franco-valdo-genevois !

je vous laisse lire le billet que j'ai posté sur mon blog à l'adresse: http://associatifetdurable.blog.tdg.ch/

Bien cordialement

Boris Calame

Écrit par : Boris Calame | 27/04/2011

Les commentaires sont fermés.