15/12/2011

Le pouvoir pour l'avoir, il faut au moins le vouloir

Oui, dans un système de concordance, le premier parti de ce pays a le droit à deux sièges, mais encore fallait il qu'il le veuille.

IMG_1083.jpgJe passe sur la mascarade Zuppiger et l'alibi Rime. J'ai eu le plaisir d'assister mardi après-midi à l'audition de M. Walter par le groupe Vert'libéral aux chambres. Pathétique la prestation de M. Walter, qui se demandait bien dans quelle galère il ramait. Je ne parle même pas de son français inexistant auquel Isabelle Chevaley lui a rappelé que ça faisait donc 12 ans que manifestement, il ne comprenais rien aux interventions, qui ne sont pas traduites, des romands en commission.

Le pouvoir pour l'avoir, il faut au moins le vouloir. Sur ce coup ci, l'UDC a manifestement passé son tour.

09:46 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Et quel cirque à propos de la concordance! Si il y avait eu 2 UDC et 2 PLR au CF à eux 2 ces partis auraient eu la majorité absolue alors qu'ils ne l'ont ni au parlement ni au sein de la population. L'UDC se moque bien de la concordance, ce qu'elle voulait c'était réaliser un hold-up sur la démocratie! D'ailleurs ils veulent l'élection du CF par le peuple, comment réaliser la concordance dans une telle situation? Si l'UDC voulait vraiment la concordance elle devait prendre un siège au PLR, mais pour cela il fallait un certain courage que ces dirigeants n'ont plus. Maintenant ils préfèrent jouer les pleurnicheuses!

Écrit par : Gérard Oswald | 15/12/2011

Les commentaires sont fermés.