15/12/2011

Le pouvoir pour l'avoir, il faut au moins le vouloir

Oui, dans un système de concordance, le premier parti de ce pays a le droit à deux sièges, mais encore fallait il qu'il le veuille.

IMG_1083.jpgJe passe sur la mascarade Zuppiger et l'alibi Rime. J'ai eu le plaisir d'assister mardi après-midi à l'audition de M. Walter par le groupe Vert'libéral aux chambres. Pathétique la prestation de M. Walter, qui se demandait bien dans quelle galère il ramait. Je ne parle même pas de son français inexistant auquel Isabelle Chevaley lui a rappelé que ça faisait donc 12 ans que manifestement, il ne comprenais rien aux interventions, qui ne sont pas traduites, des romands en commission.

Le pouvoir pour l'avoir, il faut au moins le vouloir. Sur ce coup ci, l'UDC a manifestement passé son tour.

09:46 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook