02/03/2012

Initiative Franz Weber : Se plâtrer tout le corps pour un pouce cassé.

cervin.jpgVoilà la proposition contraignante de l'initiative sur les résidences secondaires. Pour quelques cas particuliers, d'ailleurs plus souvent liés à la démesure de l'architecture qu'à l'aménagement du territoire, elle veut imposer des mesures extrêmes et contre-productives.

Les Vert'libéraux s'opposent  à la spéculation immobilière, mais aussi au mitage du territoire et défendent un bâti compact plutôt qu'un éparpillement sur tout le territoire. Accepter le faible taux plafond de 20%  aura pour conséquence la création d'habitations secondaires sur les communes avoisinantes n'ayant pas encore ce taux, ni les infrastructures d'accueil.

L'aspect social a d'ailleurs été complétement oublié par les initiants. Rappelons que la majorité des propriétaires de ces résidences, des familles de classe moyenne héritières de résidences ou d'anciens habitants des villages de montagne, profitent pour y séjourner en famille et entre amis.

Sous l'angle économique, l'application de cette initiative prend le risque d'une perte de valeur immobilière importante avec l'incertitude qui règne concernant la revente de résidences secondaires existantes. De plus elle ouvre la porte à  la spéculation sur les communes en-dessous du taux de 20%. De plus, les villages de montagnes repeuplés par les acteurs du  tourisme et de la construction connaîtront l'exode d'une bonne partie de leurs habitants repartis vers la plaine pour trouver du travail.

Le monde politique a déjà pris conscience des enjeux de la préservation de notre patrimoine. La modification de la loi sur l'aménagement du territoire en vigueur depuis juillet 2011 constitue un instrument approprié respectueux de notre système fédéraliste. Il revient désormais aux cantons et communes d'ici juillet 2014 de mettre en place des plans de développement adéquats préservant le paysage.

Accepter cette initiative aboutira exactement aux résultats inverses de ceux souhaités par les initiants. Dans sa concrétisation, le texte fournit tous les éléments nécessaires à l'intensification du mitage du territoire, à la spéculation et à l'exode des acteurs indispensables au développement durable des  villages de montagne.

Votez NON à l'initiative contre les résidences secondaires.

22:45 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.