27/03/2012

La petite délinquance une fatalité pour Genève?

graphique_delinquance.pngPour les Vert'libéraux, le constat est simple, Genève est trop attractive pour la petite criminalité, à la fois par son niveau de vie, mais surtout pour la clémence de ses peines. Ici, le premier délit est "offert" et les suivants peu sanctionnés

Il s'agit de faire diminuer cette attractivité par le renforcement du pouvoir judiciaire. Une application stricte de la loi, des sanctions, sans sursis, et permettre aux victimes, souvent les oubliées du système, d'obtenir rapidement réparation.

De plus, il est avéré que de nombreux délits sont commis par un groupe de 400 délinquants connus et multirécidivistes. Il s'agit donc d'appliquer la détention administrative, qui peut aller jusqu'à deux ans, pour éviter qu'ils ne se retrouvent déjà dans la rue à récidiver alors que le policier n'a pas encore fini son rapport.

 

Genève s'est aussi figée avec ses infrastructures pénitentiaires. Il est indispensable de construire enfin des lieux de détention capables de répondre à l'accroissement de la population à incarcérer.

Et pour finir, afin que les habitants puissent compter sur une vraie police de proximité et dans le but d'améliorer la coordination entre les communes, nous proposons un corps unique de police municipale rattaché au Canton. Ses missions consisteront d'une part à assurer la répression locale et d'autre part de privilégier la médiation dans les quartiers.

Non, dans ces conditions, la petite délinquance n'est pas une fatalité pour Genève.

07:39 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/03/2012

Des dauphins et des baleines en Suisse, une aberration?

topelement.jpgOUI a répondu le Conseil National à la proposition de la Vert'libérale Isabelle Chevalley.

Les 2/3 du Parlement ont introduit dans la loi sur la protection des animaux l'interdiction de la détention des dauphins et des baleines en Suisse.

Il était temps, après que 8 dauphins soient mort en 3 ans dans le parc Connyland et qu'une dizaine de pays européens aient renoncés aux spectacles de dauphins.

www.tdg.ch/suisse/conseil-national-veut-interdire-detenti...

12:04 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/03/2012

Initiative Franz Weber : Se plâtrer tout le corps pour un pouce cassé.

cervin.jpgVoilà la proposition contraignante de l'initiative sur les résidences secondaires. Pour quelques cas particuliers, d'ailleurs plus souvent liés à la démesure de l'architecture qu'à l'aménagement du territoire, elle veut imposer des mesures extrêmes et contre-productives.

Les Vert'libéraux s'opposent  à la spéculation immobilière, mais aussi au mitage du territoire et défendent un bâti compact plutôt qu'un éparpillement sur tout le territoire. Accepter le faible taux plafond de 20%  aura pour conséquence la création d'habitations secondaires sur les communes avoisinantes n'ayant pas encore ce taux, ni les infrastructures d'accueil.

L'aspect social a d'ailleurs été complétement oublié par les initiants. Rappelons que la majorité des propriétaires de ces résidences, des familles de classe moyenne héritières de résidences ou d'anciens habitants des villages de montagne, profitent pour y séjourner en famille et entre amis.

Sous l'angle économique, l'application de cette initiative prend le risque d'une perte de valeur immobilière importante avec l'incertitude qui règne concernant la revente de résidences secondaires existantes. De plus elle ouvre la porte à  la spéculation sur les communes en-dessous du taux de 20%. De plus, les villages de montagnes repeuplés par les acteurs du  tourisme et de la construction connaîtront l'exode d'une bonne partie de leurs habitants repartis vers la plaine pour trouver du travail.

Le monde politique a déjà pris conscience des enjeux de la préservation de notre patrimoine. La modification de la loi sur l'aménagement du territoire en vigueur depuis juillet 2011 constitue un instrument approprié respectueux de notre système fédéraliste. Il revient désormais aux cantons et communes d'ici juillet 2014 de mettre en place des plans de développement adéquats préservant le paysage.

Accepter cette initiative aboutira exactement aux résultats inverses de ceux souhaités par les initiants. Dans sa concrétisation, le texte fournit tous les éléments nécessaires à l'intensification du mitage du territoire, à la spéculation et à l'exode des acteurs indispensables au développement durable des  villages de montagne.

Votez NON à l'initiative contre les résidences secondaires.

22:45 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook