26/04/2012

Un Plan Directeur Cantonal, pour quoi, pour qui?

Pour quoi ? Pour qui ? Car c'est bien de cela dont il s'agit.

  • Pour justifier le projet d'agglo, prétexte au retour du tram à Genève?
  • Pour loger 100'000 nouveaux arrivants?
  • Pour rattraper 30 ans d'immobilisme dans la construction de logements et d'infrastructures?

        Face à ces questions, les Vert'libéraux proposent les Assises de l'aménagement du Grand Genève pour parvenir à une proposition démocratique concertée au service des projets d'aménagement du territoire et du logement. Le développement de Genève ne se fera pas hors du débat démocratique.

        L'histoire de 30 ans d'immobilisme, de politique désorientée dans la construction de logements et d'infrastructures a fait ses preuves : une offre insuffisante, donc à des prix exorbitants lorsqu'il s'agit de se loger. Genève doit reprendre en mains les fondements de sa responsabilité sociale et en finir avec des constats qui poussent nos jeunes et les familles à quitter leur Canton. Retrouver une authentique dynamique de développement devra être notre priorité. Pour atteindre cet objectif, une réflexion sereine et objective en matière de priorités d'actions pour notre développement s'impose.

        Le contenu de ces assises se basera sur un état des lieux et des rencontres effectués au préalable sur les projets en cours. Les Communes, les associations suisses et françaises doivent absolument prendre part aux débats, faire part de leurs besoins et de leurs expériences. Les divergences feront ainsi l'objet de négociations entre tous les acteurs concernés afin qu'ils se positionnent en vue de projets durables et favorisant le logement.

        Tout cela prend du temps, mais il nous faut commencer par instaurer un vrai plan de marche, et ce, rapidement. Par mon esprit d'entrepreneur allié à mon expérience de l'aménagement du territoire et des démarches participatives, en tant que Conseiller d'Etat, je serais en capacité réelle et immédiate de mettre en oeuvre cette proposition.

         

        879555813.jpg

         

         

         

        16:50 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : assises, grand, genève, plan directeur, seydoux, conseil d'etat | |  Facebook

        Commentaires

        Un peu de courage Monsieur le candidat: foin de blabla, une date et surtout quelques propositions chocs. Au plaisir de vous lire

        Écrit par : Jean-François Mabut | 26/04/2012

        Monsieur Mabut, foin de blabla, la proposition est concrète, réaliste et réalisable. Pour le temps nécessaire,: 6 mois de consultations directes et de préparation de ces assisses, 3 mois pour les assises, 3 mois pour la synthèse et nouvelle proposition de Plan Directeur Cantonal. En une année, nous avons une proposition concertée et acceptable par une grande majorité, pour la Genève de demain. Mais, il faudra y mettre la volonté et les forces nécessaires.

        Pour les autres propositions: http://ge.vertliberaux.ch/elections

        Écrit par : Laurent Seydoux | 27/04/2012

        Certes, mais avant d'organiser ces "Assises de l'aménagement du Grand Genève", ne faudrait-il pas s'assurer qu'elles sont effectivement souhaitée par une large majorité des populations concernées ? Cela passerait par l'organisation en France et à Genève d'"Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève". C'est au cours de ces Etats-Généraux que les citoyens et les élus pourraient s'exprimer sur la création des assises.

        Naturellement, ces Etats-Généraux devraient être préparés par une organisation ad hoc, disons un "Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève". La création de ce forum passerait par l'organisation préliminaire d'un grand "Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève".

        Ce débat pourrait être préparé, côté Suisse, par une "Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève", et côté Français par une "Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève".

        Les travaux préparatoires menant à la constitution de ces deux conférences seraient pilotés par un "Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève".

        Les membres de ce comité de pilotage seraient évidemment désignés par des commissions parlementaires formées pour l'occasion : une "Commission genevoise pour la formation d'un Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève", une "Commission vaudoise pour la formation d'un Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève", une "Commission valaisane pour la formation d'un Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève", une "Commission jurassienne pour la formation d'un Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève", une "Commission Genevoise pour la formation d'un Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève", une "Commission neuchâteloise pour la formation d'un Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève", une "Commission fribourgeoise pour la formation d'un Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève" et enfin une "Commission parlementaire française pour la formation d'un Comité de Pilotage Franco-Suisse de la Conférence des Conseillers d'Etats Romands pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève et de la Conférence Interdépartementale pour un Débat sur la Création d'un Forum des Etats-Généraux des Assises de l'aménagement du Grand Genève".


        J'espère que M. Mabut trouvera ce plan assez concret et détaillé à son goût.

        Écrit par : Carlos | 27/04/2012

        Euh, juste pour dire, M. Seydoux, l'idée en soi n'est ni mauvaise, ni nouvelle (Guy-Olivier Segond et François Longchamp en parlaient déjà il y a 20 ans...), mais demeure vierge de toute légitimité démocratique dans l'état actuel des institutions, ce qui n'empêche évidemment pas d'y réfléchir.
        Dans l'immédiat, elle se met d'ores et déjà en place sous une forme légèrement différente: une assemblée consultative de 80 personnes, dans laquelle la "société civile", mais aussi toutes les composantes réelles de la société seront représentées je l'espère, qui devra discuter en amont des questions d'aménagement et émettre ensuite des recommandations aux autorités.
        Certes il ne s'agit que de recommandations, mais le but est bel et bien de mettre à plat les problèmes et de débattre des possibilités de solution, bref de trouver des compromis qui soient acceptables non pas seulement aux yeux des élus et des experts habituellement consultés, mais bien d'une majorité de la population.
        Le processus de constitution de cette assemblée a déjà commencé, et il va durer quelques semaines/mois pour parvenir à obtenir quelque chose qui soit représentatif des deux côtés de la frontière, ce qui n'est pas une mince affaire.

        Écrit par : Philippe Souaille | 27/04/2012

        Les commentaires sont fermés.