20/11/2012

"Ensemble au centre" une moyenne plutôt qu'un programme fédérateur.

Alors que certains envisagent dans leur blog la mise sur pied pour les élections au Grand-Conseil 2013 d’une liste commune « ensemble au centre », il ne me semble pas inutile de rappeler que le fait de travailler ensemble pour le bien commun devait être la préoccupation de chaque politicien-ne. Pour cela, il est nécessaire de bien connaître les autres et leurs valeurs afin de collaborer efficacement. Pour commencer, il aurait été apprécié que la direction des Vert’libéraux soit contactée au préalable afin de connaître notre position. Cela aurait pu être les prémices d’une collaboration.

Être alliés de circonstance n’est pas un objectif durable qui permette à Genève de sortir de la crise dans laquelle elle se situe, notamment sur sa mobilité immobile, son immobilisme dans les infrastructures et dans le fait que les partis gouvernementaux font de la politique avec le logement, plutôt qu’une politique du logement. Et ils en font de même avec la sécurité.

Parler de centre avec un PBD héritier de l’UDC et situé bien à droite, un parti pirate plutôt à gauche et des indépendants sans étiquette me fait penser à une moyenne située au centre plutôt qu'à un programme fédérateur.

Les Vert’libéraux se caractérisent fondamentalement comme un parti progressiste en phase avec l’évolution de notre société. Cherchant dans les projets l’équilibre entre la composante environnementale, économique et sociale.

Les Vert’libéraux sont pour une véritable alternative concrète et pragmatique à une politique actuelle qui propose des solutions du siècle passé. Que ceux qui partagent ces idées nous rejoignent individuellement ou en groupe. Et là nous pourrons parler de liste commune.

Laurent SEYDOUX
Président des Vert’libéraux genevois

09:47 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Je vous lis avec intérêt mais crains qu'à Genève, il soit difficile de trouver un large consensus sur quoi que ce soit. Qu'il n'y ait que divergences sur les moyens, je pourrais encore l'admettre mais, et c'est plus grave, il y a divergence sur le fond, sur la vision (lorsqu'elle existe) de la société de demain et sur les buts à atteindre; ajoutez à cela une classe politique majoritairement peu courageuse et vous avez une garantie d'immobilisme. Alors un rassemblement "au centre" ne serait pour moi que nivellement par le bas, plus petit dénominateur commun, médiocrité, lieux communs, phrases creuses, correction politique et ramassis d'opportunismes. Où sont le courage, la vision, l'ambition, l'optimisme, l'énergie? Sommes-nous devenus une société vieillissante, égoïste et craintive? Parfois j'en ai l'impression et je le regrette profondément.

Écrit par : Ashwani Singh | 20/11/2012

Les commentaires sont fermés.