17/09/2013

Genève ne croit pas(plus) à la traversée du lac.

topelement.jpgHier le conseil National a balayé par 108 vois contre 66 l'Initiative cantonale genevoise pour la traversée du lac.

Ca vous étonne? Pas moi.

Sur nos 11 parlementaires genevois, il n'y avait même pas une majorité pour défendre cette initiative:

5 pour: (PLR, UDC MCG) Amaudruz Céline, Hiltpold Hugh, Luscher Christian, Nidegger Yves, Poggia Mauro

2 Contre: (Vert et Socialiste), Leuenberger Ueli, Sommaruga Carlo

3 abstention: (Socialistes et Vert) Bernasconi Maria, Hodgers Antonio, Tornare Manuel

1 absent: (PDC), Luc Barthassat

Belle image de Genève. Si nous sommes incapable d'avoir une large majorité chez nous, comment voulez-vous être crédible à Berne.

Et que dire du lobby effectué. Vous pourrez constater que les Vert'libéraux des autres cantons ont votés contre. Etonnant? Pas tellement.

Alors que j'avais approché les lobbyistes genevois pour leur dire qu'en tant que Vice-président suisse des Vert'libéraux, je pouvais faire du travail pour faire comprendre à notre parti la nécessité d'une traversée. Que mes contacts lorsque je me rends à Berne pouvaient aussi être utilisés. Notamment avec les Zürichois avec qui nous partageons les mêmes problématiques urbaines. 

Résultat, je n'ai reçu aucun dossier, aucun argumentaire, aucune stratégie.

Nous avons déserté Berne, il va falloir du temps pour y revenir. Mais surtout avec une stratégie gagnante. En tant que candidat au Conseil d'Etat, je m'engage à faire en sorte de renforcer la relation de Genève avec Berne et par là même avec le reste de la Suisse. Pour que Genève ne soit pas juste un Canton payeur, mais reçoive aussi en retour.

Laurent Seydoux

11:40 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook