01/09/2014

Sondage "Barthassat" sur la mobilité, des propositions d'un autre temps


sondage_schema_des_zones_v05-02.jpgAttiré par cette initiative participative, je viens d'essayer de remplir le sondage "Barthassat" sur la mobilité:
http://ge.ch/mobilite/sondage/francais 

Bien que la démarche soit séduisante, voir innovante pour Genève, son contenu nous renvoie à des propositions du siècle dernier!

Par exemple, quand nous savons l'importance des loisirs dans nos déplacements et que le sondage n'en parle même pas.

Il n'introduit aucune approche sociologique de nos multiples modes de déplacements, notamment pour quel besoins nous déplaçons nous et à quels moments.

Par-contre, une approche très orientée sur les notions d'hypercentre, centre et  périphérie complètement dépassées en terme de mobilité moderne, comme si toutes les activités étaient situées dans l'hypercentre et que tout l'habitat était en périphérie.

Une politique de mobilité doit être multiple et se construire autour des pôles d'activités que sont les zones d'emplois, les zones denses en habitats ou en loisirs. Les vrais enjeux se situent à la connexion de ces zones.

Une politique de mobilité ne peut être pertinente que si elle tient compte aussi du rôle de chacun-e au moment du déplacement  (client, fournisseur, employé, en formation, utilisateur de loisirs,...)

Une politique de mobilité doit s'adapter aux périodes de la journée, de l'année ou des conditions météo.

Oui, la mobilité est diverse, et c'est cette diversité qui manque à ce sondage d'un autre temps.

Laurent Seydoux
Président des Vert'libéraux genevois
Vice-président suisse des Vert'libéraux 

18:01 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

D'ailleurs, leur carte semble complètement dépassée, car le centre est d'après moi beaucoup plus grand que leur petit polygone jaune en terme de circulation et de vie, lieu de travail, etc.

Écrit par : lolo | 02/09/2014

Les commentaires sont fermés.