07/03/2016

Une page se tourne un nouveau chapitre s'ouvre

1.jpgJ’ai pris la décision de ne pas me représenter au poste de Vice-président national des Vert'libéraux.

Après 15 ans de vie politique active, dont 8 ans à l’exécutif de la commune de Plan-les-Ouates, 4 ans de vice-présidence suisse et en tant que fondateur des Vert’libéraux genevois qui fêtent leurs six ans, j’aspire à prendre un peu de recul en tant qu’acteur politique.

Ceci est renforcé par la situation de la politique genevoise actuelle qui n’encourage pas à consacrer son énergie, son temps et son argent au travers d’une action politique. Sans une prise de conscience collective salutaire, il semble difficile d’imaginer la politique genevoise devenir porteuse d’un message visionnaire et ambitieux pour notre canton et ses citoyennes et citoyens.

La tâche de Vice-président est une activité passionnante mais elle est également prenante et nécessite une disponibilité importante. Pour cette fonction, j’espère qu’une conseillère nationale, un conseiller national ou une personne habitant plus près de Berne puisse représenter la Suisse romande. La proximité, qu’elle soit parlementaire ou géographique, est indispensable à un fonctionnement efficace de la présidence.

Je pense également que les Vert’libéraux doivent enclencher une nouvelle dynamique et développer des alliances sur la durée avec d’autres partis afin d’être des acteurs qui comptent dans les années futures.

Je remercie très sincèrement l’ensemble du Parti vert’libéral et son secrétariat pour leur soutien durant 4 ans et particulièrement notre Président Martin Bäumle pour sa confiance et notre collaboration. Ce fut une période de développement personnel extrêmement enrichissante et l’occasion de rencontres exceptionnelles, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du parti. Je remercie tout particulièrement Isabelle Chevalley, notre conseillère nationale, qui m’a toujours encouragé et soutenu par de précieux conseils.

Je souhaite également plein succès aux Vert’libéraux genevois et à leur Président Denis Thorimbert. Nous avons maintenant une équipe stable et renforcée qui est motivée à poursuivre et développer sereinement les projets et les valeurs du parti à Genève.

Je vais désormais consacrer mon énergie et mettre à contribution mon expérience en faveur d’un projet qui me tient à coeur depuis plusieurs années.  Il s’agit d’un projet traitant des questions de l’emploi et de l’insertion.

Actuellement il apparait très clairement que les questions liées à l’emploi sont un enjeu majeur pour la Suisse et pour Genève en particulier. Il semble indispensable de revisiter le modèle actuel qui considère l’assistance sociale comme la seule réponse pour ceux qui sont laissés de côté dans un marché de l’emploi de plus en plus exigeant.

Un autre modèle, complémentaire à la fonction publique ou à l’entreprise privée, doit être envisagé afin de favoriser l’intégration d’un plus grand nombre de personnes sur le marché de l’emploi.

Les pistes sur lesquelles je souhaite m’investir visent à valoriser le potentiel incroyable du monde associatif pour générer et pérenniser les emplois de demain.

Ce monde associatif, dont l’utilité est fondamentale, doit évoluer pour répondre aux exigences de plus en plus soutenues des bénéficiaires de leurs prestations mais également des autorités. Pour ce faire, il doit s’inscrire dans une politique publique d’ensemble. Car aujourd’hui, le monde associatif peine à trouver de nouvelles forces vives et s’épuise face à l’absence d’un contexte propice à son épanouissement.

C’est pourquoi je souhaite m’impliquer plus fortement aux côtés des actrices et des acteurs de la société civile qui partagent cette vision afin d’innover et de construire de nouvelles réponses, pragmatiques, à l’évolution de notre société.

16:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Au plaisir de vous lire régulièrement nous raconter vos nouvelles aventures.

Écrit par : JF Mabut | 08/03/2016

Les commentaires sont fermés.