28/04/2011

Les Cherpines, la réalité(4)...

Le 15 mai, les citoyens genevois se prononceront sur le déclassement de la zone des Cherpines-Charrottons sur les Communes de Confignon et Plan-les-Ouates. Dans le cadre de cette votation importante, il est essentiel d'avoir une vision factuelle et pragmatique afin de se positionner en toute connaissance de cause.

Chaque jour sur mon blog un focus sur un point particulier de ce projet d'urbanisation.

1. La Plaine de l'Aire:

Le déclassement de 58 hectares des Cherpines-Charrottons, coincés entre une zone industrielle, une autoroute, une zone villas et l'Aire équivaut à 13% des 450 hectares de l'ensemble de la Plaine de l'Aire qui s'étend au delà de Genève. Un peu moins de la moitié de cette surface à déclasser est occupée par des agriculteurs, le reste par des habitations, des entreprises diverses comme des carosseries, un marbrier, un Garden-Center, etc.

Les 400 hectares restants de la Plaine de l'Aire qui sont notamment en zone agricole spéciale, donc prévus pour du maraîchage, peuvent tout à fait accueillir les exploitants agricoles à déplacer. Ceux-ci auront même la possibilité de produire plus et mieux. En effet, cette zone est pour l'instant sous-utilisée, voire mal exploitée. Il n'y a qu'à constater les gazonnières qui y fleurissent...

Dire que toute la Plaine de l'Aire sera bétonnée est FAUX !

 

2. Les zones et leurs chiffres1:

45,4% du territoire de Genève sont en zone agricole,
24.8% en zone de lac, cours d'eau, de bois et forêts,
22.6% en zone à bâtir du logement, (dont 50% en zone villas, 5ème zone)
4.7% en zone industrielle, artisanale, aéroportuaire ou ferroviaire
2,5% en zone de verdure, de délassement ou sportive.

Les 58 hectares des Cherpines-Charrottons correspondent à 0.2% du territoire genevois pour plus de 6'000 habitants.

Dire que le déclassement des Cherpines met en péril la zone agricole est FAUX!

1) :lang="FR-CH" lang="FR-CH">http://www.ge.ch/statistique/tel/domaines/02/02_02/T_02_0...

 

3. L'agriculture:

Les maraîchers genevois sont favorables au déclassement pour éviter le mitage du territoire et défendre au mieux leur outil de travail et de production.

50% des 20'000 tonnes produites par les maraîchers genevois sont exportés ailleurs en Suisse.

40% de la nourriture disponible est gaspillé, soit mal stockés, soit jetés2 .

Dire que la sécurité alimentaire de Genève dépend du non déclassement des Cherpines-Charrottons est FAUX !

2)http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=AR...

http://www.plosone.org/article/info:doi%2F10.1371%2Fjourn...


4. La densification de population2:

Sur le projet des Cherpines, il est prévu 3'000 logements, soit près de 6'500 habitants sur 58 hectares, ce sont plus de 11'000 habitants au km2, soit autant que la Ville de Genève, la ville la plus dense de Suisse, 1,5 fois Carouge et 2 fois Onex.

Il s'agit d'un vrai quartier de ville, mixte et dense.

Dire que que la terre est gaspillée est FAUX !

2) http://www.ge.ch/statistique/tel/domaines/02/02_02/T_02_0...

 

14:57 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cherpines, 15 mai, votations, plan-les-ouates | |  Facebook

27/04/2011

Les Cherpines, la réalité(3)...

Le 15 mai, les citoyens genevois se prononceront sur le déclassement de la zone des Cherpines-Charrottons sur les Communes de Confignon et Plan-les-Ouates. Dans le cadre de cette votation importante, il est essentiel d'avoir une vision factuelle et pragmatique afin de se positionner en toute connaissance de cause.

Chaque jour sur mon blog un focus sur un point particulier de ce projet d'urbanisation.

1. La Plaine de l'Aire:

Le déclassement de 58 hectares des Cherpines-Charrottons, coincés entre une zone industrielle, une autoroute, une zone villas et l'Aire équivaut à 13% des 450 hectares de l'ensemble de la Plaine de l'Aire qui s'étend au delà de Genève. Un peu moins de la moitié de cette surface à déclasser est occupée par des agriculteurs, le reste par des habitations, des entreprises diverses comme des carosseries, un marbrier, un Garden-Center, etc.

Les 400 hectares restants de la Plaine de l'Aire qui sont notamment en zone agricole spéciale, donc prévus pour du maraîchage, peuvent tout à fait accueillir les exploitants agricoles à déplacer. Ceux-ci auront même la possibilité de produire plus et mieux. En effet, cette zone est pour l'instant sous-utilisée, voire mal exploitée. Il n'y a qu'à constater les gazonnières qui y fleurissent...

Dire que toute la Plaine de l'Aire sera bétonnée est FAUX !

 

2. Les zones et leurs chiffres1:

45,4% du territoire de Genève sont en zone agricole,
24.8% en zone de lac, cours d'eau, de bois et forêts,
22.6% en zone à bâtir du logement, (dont 50% en zone villas, 5ème zone)
4.7% en zone industrielle, artisanale, aéroportuaire ou ferroviaire
2,5% en zone de verdure, de délassement ou sportive.

Les 58 hectares des Cherpines-Charrottons correspondent à 0.2% du territoire genevois pour plus de 6'000 habitants.

Dire que le déclassement des Cherpines met en péril la zone agricole est FAUX!

1) http://www.ge.ch/statistique/tel/domaines/02/02_02/T_02_0...

 

3. L'agriculture:

Les maraîchers genevois sont favorables au déclassement pour éviter le mitage du territoire et défendre au mieux leur outil de travail et de production.

50% des 20'000 tonnes produites par les maraîchers genevois sont exportés ailleurs en Suisse.

40% de la nourriture disponible est gaspillé, soit mal stockés, soit jetés2 .

Dire que la sécurité alimentaire de Genève dépend du non déclassement des Cherpines-Charrottons est FAUX !

2)http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=AR...

http://www.plosone.org/article/info:doi%2F10.1371%2Fjourn...

12:35 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cherpines, 15 mai, votations, plan-les-ouates | |  Facebook

26/04/2011

Les Cherpines, la réalité (2)...

Le 15 mai, les citoyens genevois se prononceront sur le déclassement de la zone des Cherpines-Charrottons sur les Communes de Confignon et Plan-les-Ouates. Dans le cadre de cette votation importante, il est essentiel d'avoir une vision factuelle et pragmatique afin de se positionner en toute connaissance de cause.

Chaque jour sur mon blog un focus sur un point particulier de ce projet d'urbanisation.

1. La Plaine de l'Aire:

Le déclassement de 58 hectares des Cherpines-Charrottons, coincés entre une zone industrielle, une autoroute, une zone villas et l'Aire équivaut à 13% des 450 hectares de l'ensemble de la Plaine de l'Aire qui s'étend au delà de Genève. Un peu moins de la moitié de cette surface à déclasser est occupée par des agriculteurs, le reste par des habitations, des entreprises diverses comme des carosseries, un marbrier, un Garden-Center, etc.

Les 400 hectares restants de la Plaine de l'Aire qui sont notamment en zone agricole spéciale, donc prévus pour du maraîchage, peuvent tout à fait accueillir les exploitants agricoles à déplacer. Ceux-ci auront même la possibilité de produire plus et mieux. En effet, cette zone est pour l'instant sous-utilisée, voire mal exploitée. Il n'y a qu'à constater les gazonnières qui y fleurissent...

Dire que toute la Plaine de l'Aire sera bétonnée est FAUX !

 

2. Les zones et leurs chiffres1:

45,4% du territoire de Genève sont en zone agricole,

24.8% en zone de lac, cours d'eau, de bois et forêts,

22.6% en zone à bâtir du logement, (dont 50% en zone villas, 5ème zone)

4.7% en zone industrielle, artisanale, aéroportuaire ou ferroviaire

2,5% en zone de verdure, de délassement ou sportive.

 

Les 58 hectares des Cherpines-Charrottons correspondent à 0.2% du territoire genevois pour plus de 6'000 habitants.

Dire que le déclassement des Cherpines met en péril la zone agricole est FAUX !

1) http://www.ge.ch/statistique/tel/domaines/02/02_02/T_02_0...

12:55 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cherpines, 15 mai, votations, plan-les-ouates | |  Facebook

25/04/2011

Les Cherpines, la réalité...

Le 15 mai, les citoyens genevois se prononceront sur le déclassement de la zone des Cherpines-Charrottons sur les Communes de Confignon et Plan-les-Ouates. Dans le cadre de cette votation importante, il est essentiel d'avoir une vision factuelle et pragmatique afin de se positionner en toute connaissance de cause.

Chaque jour sur mon blog un focus sur un point particulier de ce projet d'urbanisation.

 

1. La Plaine de l'Aire:

Le déclassement de 58 hectares des Cherpines-Charrottons, coincés entre une zone industrielle et une autoroute, équivaut à 13% des 450 hectares de l'ensemble de la Plaine de l'Aire. Un peu moins de la moitié de cette surface à déclasser est occupée par des agriculteurs, le reste par des habitations, des entreprises diverses comme des carosseries, un marbrier, un Garden-Center, etc.

Les 400 hectares restants de la Plaine de l'Aire qui sont notamment en zone agricole spéciale, donc prévus pour du maraîchage, peuvent tout à fait accueillir les exploitants agricoles à déplacer. Ceux-ci auront même la possibilité de produire plus et mieux. En effet, cette zone est pour l'instant sous-utilisée, voire mal exploitée. Il n'y a qu'à constater les gazonnières qui y fleurissent...

Dire que toute la Plaine de l'Aire sera bétonnée est FAUX !


14:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : cherpines, 15 mai, votations, plan-les-ouates | |  Facebook

11/03/2011

Les Communes ont leur mot à dire

A Genève, les Communes ont peu d’autonomie en matière d’aménagement de leur territoire. Nous devons tout mettre en œuvre afin de ne pas revivre le scénario traumatisant des cités-dortoirs que l’Etat a imposées et dont il a ensuite laissé aux Communes le soin de les gérer.

Ces quartiers sans espace de rencontres ni d’échange n’ont jamais pu jouer leur rôle de ciment communautaire. Ce constat suggère la nécessité de mieux prendre en compte au préalable les volontés communales dans la réflexion du développement de la région.

Lorsque les Communes de Plan-les-Ouates et Confignon ont appris que le secteur des Cherpines devenait une priorité du canton en tant que zone à urbaniser, les autorités communales ont décidé d’agir en devenant acteurs du projet d’aménagement de la Plaine de l’Aire.

Leur objectif premier étant de créer de la qualité de vie dans un «futur quartier» en respectant les concepts de développement durable.

Ce projet constitue un enjeu extrêmement important pour les 6000 futurs habitants qui pourront bénéficier de conditions de logement à des prix raisonnables dans 3000 logements, tous à loyers contrôlés par l’Etat.

Pour les accueillir au mieux, le territoire doit prévoir les structures pour la formation, les services et bureaux, le commerce, la santé, le sport, la culture, les loisirs. Nous devons également tenir compte de la mobilité douce, qu’elle soit collective ou individuelle.

Pour traiter une partie de ces questions, une démarche participative a été mise en place auprès d’habitants, d’associations et de clubs.

Cette démarche a commencé il y a une année et demie, plus d’une centaine de personnes se sont investies pour partager leurs visions et présenter leurs projets. Au final, il ressort de cet état des lieux des propositions concrètes pour répondre aux besoins, concernant des aménagements durables dédiés à la culture, au sport et aux loisirs. Depuis lors certaines ont été redimensionnées. Il est apparu que les infrastructures de ce futur quartier devront tenir compte d’un bassin de plus de 20 000 personnes (habitants, riverains, étudiants, travailleurs) situées à proximité.

Or, les uns, sans égards pour les besoins des citoyens et des associations de ce canton, souhaitent transformer ce projet urbanistique en une cité-dortoir. Les autres revendiquent une zone agricole intouchable, ce en pleine crise du logement.

A ces conceptions dépassées j’entends défendre pour nos habitants et futurs habitants un projet innovant, raisonnable et de qualité pour les Cherpines et cela dans le respect des activités agricoles contractuelles ou traditionnelles qui peuvent prendre place juste à côté, dans une zone agricole spéciale, largement sous exploitée.

 

16:32 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cherpines, communes, laurent, plan-les-ouates, seydoux, vert'libéraux | |  Facebook